Robert Clément

Il est né en 1931 à Choisy le Roi, mais passait toutes ses vacances à Argentat, rue Sainte-Claire. Il descendait souvent à la Dordogne avec sa mère qui y lavait le linge, avec planche, brosse et savon de Marseille.
Il voulait devenir juge. Il fit donc, à Paris, des études de droit qu’il complétait par la fréquentation de l’Évangile (un autre chemin pour pratiquer la justice), ce qui le mena chez les Dominicains qui l’envoyèrent au Cameroun. Il y faisait le catéchisme, visitait les prisonniers et tenait (déjà) une chronique quotidienne à la radio.
Au bout de 7 ans, il rentra en France, travailla 5 ans à l’émission « Jour du Seigneur », puis quitta l’Église. Voulant travailler de ses mains, il tailla la vigne dans les Hautes Corbières, puis devint bûcheron-sylviculteur dans les forêts du pays de ses ancêtres, la Corrèze : tout un métier encore à apprendre.

C’est alors que les auditeurs de Radio Chardon, à Égletons, manifestèrent le désir qu'on leur parle de la langue française. En 1997, Robert Clément reprit alors le micro, en esprit libre, pour essayer de réveiller pour eux la « Couleur des mots ».

Il n'y a pas encore de livre pour cet auteur